Marché / Marché

Le vice-président de Samsung arrêté

Un scandale de corruption

Par Nicolas Boudier-Ducloy, posté le 17/02/2017 à 11h26
president samsung prison.jpgJay Y. Lee, le vice-président de Samsung, a été arrêté et mis en détention dans l'histoire de corruption de la présidente sud-coréenne.
Si l'histoire concernant la corruption indirecte de la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye date de plusieurs mois, c'est aujourd'hui que le suspect principal a été arrêté et mis en détention. Et il s'agit tout simple de Jay Y. Lee, le vice-président de Samsung.

Conseillère spirituelle
En fait, Jay Y. Lee - Lee Jae-yong de son vrai nom - est soupçonné d'avoir donné plus de 34 millions d'euros à Choi Soon-Sil, une conseillère spirituelle de la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye. Les soupçons datent de plusieurs mois et certaines preuves avaient mené les députés à voter la destitution de la présidente en décembre dernier. Le procès en destitution est toujours en cours.

Par contre, début janvier, les autorités n'avaient pas assez de preuves pour mettre directement en cause Samsung et son vice-président Jay Y. Lee. Le président de Samsung, Lee Kun-Hee, qui est aussi le père de Jay Y. Lee, est actuellement gravement malade et n'était pas concerné par cette démarche.

Mais cette fois, la Cour centrale du district de Seoul a indiqué que de nouvelles preuves suffisantes étaient apparues entraînant de nouvelles charges criminelles et aboutissant à l'arrestation de Jay Y. Lee.

Il maintenant en détention à la prison de Uiwang, au sud de Seoul. L'affaire touche aussi d'autres institutions du pays, comme la Fair Trade Commission et la Financial Services Commission, qui sont soupçonnés d'avoir pris des mesures en faveur de Samsung et de la famille dirigeante.
envoyer par email imprimer
 
 
v GUIDES produits > > SOFTWARE
> HARDWARE