Marché / Marché

New York pourrait contrer Altice

Sur l'acquisition de Cablevision

Par Nicolas Boudier-Ducloy, posté le 28/12/2015 à 16h00
new-york-668616_1920.jpgAlors qu'Altice continue ses acquisitions outre Atlantique, la ville de New York pourrait empêcher le rachat de Cablevision.
Alors que le rachat de SuddenLink a été validé par l'autorité de la concurrence américaine, la FTC, le rachat de Cablevision pourrait être compliqué qu'il n'y parait.

Le cablo-opérateur Cablevision compte 1,4 million d'abonnés, mais est sous franchise avec la ville de New York. Et c'est à ce titre que la ville de New York peut intervenir dans la transaction.

Des doutes
Maya Miley; la responsable juridique de la mairie de New York, a expliqué au Wall Street Journal émet des doutes sur les synergies avancées par Altice dans ce projet. La mairie de New York regarde de près l'historique d'Altice et ce qu'il s'est passé dans les acquisitions faites par le groupe de Patrick Drahi, surtout du côté de l'emploi.

De plus, beaucoup des acquisitions du groupe Altice se font par endettement et certains investisseurs commencent à être sceptiques à la vue de la dette de 48 milliards d'euros du Groupe. D'ailleurs, l'action de Cablevision n'a pas dépassé les 33,28 dollars alors qu'Altice compte les racheter 34,90 dollars. D'habitude, c'est l'inverse qui se produit.
envoyer par email imprimer
 
 
v GUIDES produits > > SOFTWARE
> HARDWARE